Accueil

Nathalie de Harlez de Deulin

Si jusqu’à présent, le domaine du jardin était celui de quelques spécialistes, nombreux sont ceux qui, aujourd’hui, s’ouvrent à ce champ de la connaissance. Car le jardin familial offre, là encore, la possibilité à chacun d’accéder à un savoir qui fait référence au vivant, au biologique, à l’ordre naturel, savoir qui se fonde sur l’expérience de chacun, mais aussi sur une intuition et une sensibilité accrues de la place que l’on occupe dans le monde.  

La pensée contemporaine du jardin ne saurait se passer de l’expérience. C’est elle qui fonde sa spécificité. La maîtrise du réel est un des aspects fondamentaux de la relation au monde. Ce qui est irréalisable pour l’homme dans la vie quotidienne – quelle prise a-t-il sur le monde aujourd’hui ? – il va tenter de le réaliser dans l’espace du jardin.

Catherine Laroze, « Le jardin inspiré », dans Hervé Brunon (dir.),
Le jardin, notre double. Sagesse et déraison, Éd. Autrement, 1999.

portrait de Nathalie de Harlez de Deulin

Activités

Activités de Nathalie de Harlez de Deulin

Formations et médiations

Formations et médiation par Nathalie de Harlez de Deulin

Publications

Les publications de Nathalie de Harlez de Deulin
Couverture du livre Les jardins du chateau d'Annevoie

Dernière publication en vente actuellement

Les jardins du château d’Annevoie. Histoire et génie hydraulique, Société archéologique de Namur, 2020.

Depuis plus de 30 ans, le château d’Annnevoie et ses jardins sont l’objet d’études diverses touchant l’histoire et l’évolution de la propriété depuis la seconde moitié du XVIIIe siècle lorsque Charles-Alexis de Montpellier, seigneur d’Annevoie et maître de forges, y a créé un ensemble de jardins d’eau exploitant les potentialités de la vallée du Rouillon et la présence de sources. Fournissant à la fois l’énergie utile au fonctionnement de ses usines métallurgiques et assurant la mise en eau d’une suite de bassins et de fontaines à l’esthétique variée, le réseau d’alimentation mis en place témoigne d’une intelligence hors du commun, véritable génie hydraulique au service d’un art des jardins original et singulier. Durant 7 générations, les Montpellier ont préservé cet héritage tout en adaptant les jardins à l’évolution des goûts et des modes.

Mis en péril dans les années 2000, le château et les jardins d’Annevoie font depuis 2017 l’objet d’un programme global de restauration par la Fondation privée Domaine Historique du Château et des Jardins d’Annevoie. Dans cette perspective, la présente étude très documentée s’appuyant notamment sur les sources iconographiques conservées dans la famille Montpellier et sur l’inventaire du fonds déposé aux Archives de l’État à Namur, vise deux objectifs essentiels : constituer l’archivage complet de la documentation disponible sur l’histoire des jardins et offrir un cadre de référence précisément contextualisé, deux outils sur lesquels pourront s’appuyer les projets de  revitalisation et de revalorisation.

Au fil d’une analyse à  la fois critique et sensible, l’auteure retrace l’histoire des jardins d’Annevoie depuis leur création au XVIIIe siècle jusqu’à nos jours, mettant en exergue le caractère exceptionnel  de ce patrimoine historique vivant et unique.